Le Balp

Jean Luc

Après des études de graphisme à l’ESAG (Paris), il s’initie à la gravure aux Beaux-Arts de Paris, dans l’atelier Granier, où le burin et la pointe sèche étaient le quotidien de la taille douce.

Le peintre graveur utilise principalement l’eau forte (acide) pour mordre ses plaques de zinc.

Elles lui permettent après multiples encrages de composer une œuvre abstraite née de forme, de matière et de couleurs. Dans ce bric-à-brac plastique, le présent rencontre le passé, le quotidien se transforme en un poème visuel aux couleurs du temps.

Jean-Luc Le Balp expose en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux États-Unis : Curator Gallery à New York, Davidson Gallery à Seattle, Los Angeles, San Francisco, Dallas, au Canada : PressePapier à Trois Rivière, à Paris : Arenthon, Namy Caulier, Bouquinerie de L’institut, à Vannes : Les Funambules, à Noirmoutiers : Florence B, à l’île de Ré : Le Mé -Ré.