Après des études de graphisme à l’ESAG (Paris), il s’initie à la gravure aux Beaux-Arts de Paris, dans l’atelier Granier, où le burin et la pointe sèche étaient le quotidien de la taille douce.

Le peintre graveur utilise principalement l’eau forte (acide) pour mordre ses plaques de zinc.

Elles lui permettent après multiples encrages de composer une œuvre abstraite née de forme, de matière et de couleurs. Dans ce bric-à-brac plastique, le présent rencontre le passé, le quotidien se transforme en un poème visuel aux couleurs du temps.

Jean-Luc Le Balp expose en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux États-Unis : Curator Gallery à New York, Davidson Gallery à Seattle, Los Angeles, San Francisco, Dallas, au Canada : PressePapier à Trois Rivière, à Paris : Arenthon, Namy Caulier, Bouquinerie de L’institut, à Vannes : Les Funambules, à Noirmoutiers : Florence B, à l’île de Ré : Le Mé -Ré.

(English)

After studying graphic design at the Ecole Supérieure d’Arts Grapiques (ESAG, Paris), Jean-Luc was introduced to engraving at the Beaux-Arts (School of Fine Arts) in Paris.  It was there, in the Granier workshop, that he honed the art chisels and dry points in the daily routine of intaglio cutting.

The painter/engraver mainly uses etching (acid) to bite into his zinc plates.

After multiple inkings, they allow him to compose an abstract work born of form, material and colours. In this plastic bric-a-brac, the present meets the past, everyday life is transformed into a visual poem in the colours of time.

Jean-Luc Le Balp exhibits in Germany, Belgium, Italy, the United States: Curator Gallery in New York, Davidson Gallery in Seattle, Los Angeles, San Francisco, Dallas, in Canada: PressePapier in Trois Rivières, in Paris: Arenthon, Namy Caulier, Bouquinerie de L’institut, in Vannes: Les Funambules, in Noirmoutiers: Florence B, on the Ile de Ré: Le Mé -Ré.